Solarium : Radio Elvis poursuit sa conquête de la chanson française

Radio ElvisPlus l’année passe et plus on se rend compte que Les Conquêtes, le premier album de Radio Elvis, aura marqué un temps fort de l’année pop française. Bien écrit, animé par une vision poétique puissante et souvent magnifiquement traitée, mélodique et respectueux des traditions de composition française, l’album de Radio Elvis poursuit sa route dans notre mémoire esthétique, gagnant chaque mois et au fil des écoutes en impact et en re-souvenir. Le clip, révélé très récemment de la chanson Solarium, ne fera que renforcer la tendance par son amplitude, sa virtuosité musicale et sa grâce. Le chant rappelle évidemment Dominique A par sa façon d’élever la phrase en son milieu et de chanter en soulevant les terminales. La modulation est claire et vive, l’élocution limpide et l’énonciation un mélange savant de solennité et de simplicité. Comme on l’avait relevé en commentant l’album, on est pas toujours certain du sens à donner à ses grands mouvements répétés qui mêlent la vision d’une humanité aux quatre vents et des descriptions géographiques désolées. Il n’est pas certain de fait que tout cela aille très loin ou soit aussi puissant que cela en a l’air mais la musique de Radio Elvis nous transporte, nous entraîne dans un lyrisme et un souffle poétique qui lui sont propres. C’est cette amplitude dans le verbe et l’accompagnement mélodique qui font la richesse du groupe et donnent à ses morceaux un souffle épique étonnant et globalement inédit dans la chanson française. Pour toutes ces raisons, on ne conseillera jamais assez d’y aller voir, en disque, sur scène, et de descendre avec eux le cours habile de leurs songes.

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *