Alexi Shell tombe de haut

 

Réalisé par Florent Augizeau, c’est le clip magnifique, tourné en Islande, qui nous a aidé à porter un regard un peu différent sur le premier extrait de Sirens, le nouvel album d’Alexi Shell, qui sortira en mars. Cette figure de la communauté queer, vrai militante et artiste théoricienne de la diversité et de la marginalité, évolue dans un univers musical (mi-ambient, mi-gabber) dont on est pas familier et qu’on a souvent du mal à recevoir lorsqu’il sort des boîtes et des soirées nocturnes pour se jouer dans notre salon. The Fall n’échappe pas complètement à ce léger doute qui nous amène toujours à savoir pourquoi on écouterait ça chez nous mais la mise en son de ce nouveau single permet paradoxalement d’apprivoiser le genre et d’en faire un objet intime à l’écoute presque réconfortante. Le clip illustre la dualité qui s’exprime à travers le morceau entre une nature magique, majestueuse et imposante et un être humain presque cloué au sol et aux contingences par son désir et ses basses réclamations d’amour et de tendresse.

Le corps sublime ainsi mis en scène d’Alexi Shell aka Alexia Caunille dépasse la séduction de son simple genre pour incarner à merveille la créature surnaturelle dont l’album raconte l’histoire. Sirens, sur lequel on reviendra, est en effet une sorte d’album concept ou de féérie qui s’accompagne d’une histoire étrange où une créature extraterrestre (résolument queer et au sexe indistinct) naît et se libère sur terre avant d’être rattrapées par des forces qui l’emprisonnent. Par delà la métaphore, le contenu narratif rebondit sur l’accompagnement techno pop du titre et lui insuffle une vraie énergie vitale. L’ensemble trouble, envoûte et donne envie de comprendre où tout cela peut mener. Cette idée que la musique peut amener à sortir de sa gangue et à révéler notre identité cachée est vieille comme les musiques électroniques mais s’accorde toujours parfaitement à leur tempo et à leur qualité de répétition. Alexi Shell est un vaisseau magnifique et transcendant pour mener ce mouvement en 2023.

On peut retrouver le descriptif du projet sur la la page collaborative qui a aidé à son financement.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Lambrini Girls / You’re Welcome
[Big Scary Monsters]
Le punk est quand même une sacrée affaire quand il est pratiqué...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *