Le Volume Courbe reprend Daniel Johnston avec Terry Hall et Noel Gallagher

Charlotte Marionneau, le Volume CourbeC’est l’une des plus belles chansons de Daniel Johnston, Mind Contorted. Et ce sera aussi et sûrement l’un des plus beaux morceaux du nouveau EP du groupe de Charlotte Marionneau, le Volume Courbe, dont le nouvel EP (après 5 ans d’absence) sort ce vendredi 13. Dire que les paroles légèrement dérangées, tristes et gaies à la fois, du fou chantant de l’Amérique, vont à merveille à la chanteuse française et londonienne d’adoption est un euphémisme tant la fragilité vocale de Marionneau et sa sensibilité font de cette reprise une évidence.

Quand on a en plus le plaisir de retrouver au casting Terry Hall des Specials et la guitare acoustique de Noel Gallagher, on passe assez près de la perfection. Pour l’anecdote, qui symbolise assez bien le rapport au temps farfelu de Marionneau, la reprise de Johnston, a confié la chanteuse, date en réalité d’un enregistrement de 2012. Lors d’une session improvisée, Terry Hall, son fils et Kevin Shields (le Kevin Shields de My Bloody Valentine et ancien compagnon de la chanteuse) avaient gravé deux chansons de Johnston. Et puis…. le titre avait mûri, dormi, recroquevillé dans les bras paresseux de Charlotte Marionneau. A la recherche d’un titre pour compléter son EP, la chanteuse avait de nouveau fait appel à Shields pour reprendre la partie de guitare. Celui-ci a répondu présent mais craignant qu’il ne mette une année de plus…. (depuis l’Irlande où il vit), pour lui envoyer les quelques notes de guitare, Marionneau avait parallèlement demandé à Noel Gallagher s’il pouvait faire le travail.

L’ancien Oasis, pour lequel Marionneau assure le ciseau en tournée avec ses High Flyin Birds, a pris rendez-vous pour… le vendredi suivant et a emballé la chose en quelques minutes. Ce qu’on appelle le professionnalisme, la classe à Manchester. Enfin bref, le titre est là et on l’aime beaucoup, au point d’en écrire les paroles juste en dessous pour que vous puissiez les chanter par dessus. C’est ainsi qu’on déguste du Daniel Johnston. En chantant faux par dessus.

I’ve been through some hard
But I’m feeling so much better
And I’m standing in your yard
I could be there forever
And I know if you saw me now
You would be much perplexed
And I know if you saw me now
Your mind would be contorted
But I love you

Photo : Julia Laird .

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.
En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Chanson du Mois : Billy Childish n’aime pas grand monde (The William LoveDay Intention)

Les grands morceaux débarquent parfois sans prévenir. Dire qu’on attendait plus grand...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *