Mogwai met un live en ligne et fait la fête au covid

MogwaiCela fait tout juste un an que Mogwai, comme d’autres franchises rock, n’est pas remonté sur scène. Et le groupe se désespère de pouvoir éclater librement quelques oreilles, de faire saigner quelques tympans dociles à nouveau. Au point que pour qu’on puisse le faire chez soi et en songeant au bon vieux temps, Stuart Braithwaite et les siens ont choisi de mettre en ligne sur Bandcamp à prix libre un live entier, tiré de leur dernière tournée. Prix libre parce que les temps sont durs, justifie le groupe, pour accompagner la sortie de 2018, c’est son nom, dont on ne sait pas, pour le moment, si on a des chances de le retrouver sur d’autres supports, chez Rock Action par exemple.

“Next month it will have been a year since we last played a live concert. I don’t think I’ve really gotten used to life without live music, both playing it and hearing it. I hope that this situation doesn’t last for much longer for a lot of reasons. Everyone’s health and safety being the biggest concern obviously but also so that gigs can finally resume. It’s a cliche but you really don’t realise how much you miss something until it isn’t there.
With that in mind we thought it’d be a good time for us to share with you a new live album recorded on our last tour in 2018. We realise that many people are struggling financially during the pandemic so we have made it available on pay-what-you-can basis.

We hope you enjoy it.”
Stuart Braithwaite

La setlist est magnifique et le son incroyable. Mention spéciale pour le puissant Rano Pano et bien sûr l’habituel final Helicon 1/ We’re No Here qui mêle force pure et délicatesse mélodique. On n’imagine, après l’écoute de ce live incroyable (qu’on suppose monté à partir d’enregistrements captés dans des villes différentes, faute d’autre précision), que la meilleure manière de renouer avec les concerts serait bien de croiser à nouveau la route des Écossais fulgurants. On peut toujours se consoler évidemment avec leur dernière bande son sortie au printemps même si elle n’arrivait pas à la cheville de ce nouvel enregistrement surprise.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.
En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Chanson du Mois : Billy Childish n’aime pas grand monde (The William LoveDay Intention)

Les grands morceaux débarquent parfois sans prévenir. Dire qu’on attendait plus grand...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *