La plus belle playlist de Noël de tous les temps…

Playlist de Noël … est juste une affaire de subjectivité. Cherche-ton un Noël classique ? Un Noël rock ? Un Noël religieux ? La playlist est l’alpha et l’omega de l’internet collaboratif, des sites musicaux et du web business. Facile à faire, facile à démonter et à recycler. Certains y voient l’occasion facile (ex aequo avec le marronnier des « meilleurs disques du monde de l’année en cours »…. qui arrive à grands pas) de doper leur audience, d’autres une occasion d’affirmer leur identité, romantique ou bucolique, singulière ou plus œcuménique. La sélection de Noël est anti-concurrentielle au possible : il y en a partout et pour tous les goûts, avec son recyclage de chansons sublimes et d’horreurs, du Fairytale of New York des Pogues (le chef d’œuvre du genre) au non moins légendaire Last Christmas déchirant de Wham! Il y a le Noël selon Elvis et celui tout aussi sacré des Beatles. Le temps béni où les artistes intéressés ou généreux y allaient de leur album de Noël et où l’on achetait autre chose que des rééditions de luxe en 5 cds qu’on n’écoutera jamais ou des intégrales de 40 centimètres de long à 49,90 euros. 

Le best-of de Noël est, parmi les sélections de saison (playlist de l’été, playlist pour faire l’amour, playlist pour mourir en paix), peut-être celui qui demande le plus de soin et d’engagement subjectif. C’est la playlist qui tourne en boucle avec le repas de famille et que personne n’écoute vraiment sauf ceux qui savent de quoi on parle. C’est la playlist qui accompagne la 2ème entrée, celle où l’on trouve le temps long entre les échanges avec mamie qui radote et l’oncle facho. La playlist de Noël est un mélange savant de tradition et de modernité, de tristesse et de joie, de réconfort et de révolte, un mélange de revendications pour l’année qui vient et de regrets pour celle qui s’est écoulée.

Il y aura immanquablement ce moment où un ange passe et où tout le monde écoutera, ce moment où celui qui n’y entend rien dira juste : « c’est pas mal ce morceau » et où, au lieu d’expliquer, on dira juste, « oui », en dodelinant, et en éprouvant une certaine fierté à l’idée d’avoir apporté quelque chose au monde. La meilleure playlist de Noël de tous les temps, c’est celle qu’on prépare comme on farcit la dinde, avec les doigts, le nez et les oreilles, en s’en mettant partout sur le tablier. C’est la playlist qu’on compose en la laissant reposer quatre heures durant et qu’on consommera encore chaude en la sortant du four en essayant de s’enivrer pour oublier. 

La playlist de Noël, c’est la seule de l’année qui se passe de commentaires ou presque. 

Palace – Christmastime in the Mountains

On revient toujours à cet EP de Will Oldham. C’est un trésor éternel.

The Fall – Hark The Herald Angels Sing

Il y a suffisamment de matière dans l’œuvre de The Fall pour composer un album de Noël entier. On se souvient encore de son Père Noël survitaminé d’il y a quelques années. Pas de Noël sans une pensée pour Mark E. Smith.

Sonic Youth – Santa Doesn’t Cope Out on Dope

Sonic Youth est toujours plus intelligent que tout le monde. Même quand il s’agit de faire le malin pour une chanson de Noël.

Snoop Dogg – Santa Goes Straight to the Ghetto

Oui, il y a des chansons rap de Noël. Oui, elles peuvent être bonnes.

Robert Goulet – This Christmas I Spend With You

Robert Goulet était presque aussi cool que Sinatra et Elvis. Et il était Canadien.

Shane MacGowan – Christmas Lullaby

Shane MacGowan a fait au moins 2 chansons de Noël. La connue et celle-ci qui est aussi belle que l’autre et dont PERSONNE ne parle jamais. Chaque année, on se dit que c’est peut-être notre dernier Noël avec Shane MacGowan mais non….

The Kinks – Father Christmas

Il fut un temps où tous les groupes chantaient Noël. Qu’est-ce qu’il fout Yannick Noah ?

Stina Nordenstam – Soon After Christmas

Regrets éternels…

Babybird – Planetcrash Xmas

Il y a plus de chansons de Noël chez Babybird que chez Jean-Jacques Goldman. Et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Alex Chilton – The Christmas Song

Chanter Noël, c’est un métier comme d’être mort.

Lou Reed – Xmas in February

Lou Reed était l’esprit de Noël incarné, généreux, à l’écoute de l’autre, souriant et chaleureux.

Nick Cave – I Do Dear I Do 

Avant d’être triste à mourir, Nick Cave était triste à pleurer.

William Burroughs – The Junky’s Christmas 

Prendre de la drogue à Noël est le meilleur moyen de ne pas avoir de cadeaux.

Liz Phair – Ho Ho Ho 

On ne pense pas assez à Liz Phair.

The Smiths (enfin presque) – White Christmas

Ce n’est pas une chanson nationaliste et on n’est pas très sûrs que ce soit Morrissey non plus. Si les Smiths avaient composé cette chanson, ils se seraient probablement séparés.

Viv Albertine – It’s A Christmas, Single

Viv Albertine dans une chaussette pendue à la cheminée. Voilà le meilleur fantasme BDSM qu’on a jamais eu.

Sex Pistols – Jingle Bells

Noël avec les Pistols. Ca mène à tout.

Cilla Black & Frankie Howerd – Christmas Songs

Noël est le seul jour de l’année où le second degré n’est pas admis.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Le Petit Orang-Outang, la folie et les Cannibale

Les Cannibale ne sont jamais aussi bons que lorsqu’ils laissent s’exprimer leur...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *