SB(h)O-tte : la sélection de Noël pour des cadeaux indé de qualité

The Wedding Present - The Loneliest Time Of YearIl reste quelques jours pour remplir sa hotte de Noël pour nos proches et nous-mêmes. Plutôt que d’aller chez Cultufnac et de piocher n’importe quel giga coffret sur l’étagère, on voulait en profiter pour remettre un coup de projecteur sur quelques uns des cadeaux possibles pour faire des heureux indépendants d’esprit et du porte-monnaie. L’occasion surtout de dire quelques mots rapidement de quelques objets ou disques sur lesquels on ne s’est pas encore penchés faute de temps ou… de temps : rééditions, vieilleries, nouveautés, coffrets, livres, il y en a pour tous les goûts.

1. The FallThe 1970s – 12 CD boxset (Cherry Red Records)

The Fall dans les années 70, c’est avant tout Live At The Witch Trials et Dragnet mais aussi, dans ce coffret Cherry Red Records, l’ensemble des productions du groupe de Mark E. Smith sur la période (singles, raretés, déjà collectés sous d’autres formats) et rien moins que 8 disques live captés entre 1977 et 1979. Ce coffret s’adresse aux fans… qui n’auraient pas pris la peine d’acheter tout ce qui sort depuis la mort de Mark E. Smith. A 79 livres pour 12 CDs, cela reste, compte tenu de la qualité de l’assemblage, une bonne affaire.

2. Thee HeadcoatsHeadbox (4 CD boxset – Damaged Goods Records)

La recommandation alter-britannique de l’année, c’est ce remarquable coffret du groupe indé punk le plus sous-estimé et méconnu d’Angleterre, Thee Headcoats. Formé en 1989 autour de Billie Childish, le trio (basse/batterie/guitare-chant) livre, selon les standards de Childish, une bonne vingtaine d’enregistrements studio et live en une dizaine d’années d’existence. Le rythme est fou mais pas tant que le garage rock du groupe qui prolonge l’ère punk et annonce, un peu avant l’heure, l’invasion grunge qui viendra… d’Outre-Atlantique. Les 4 CDs rassemblent 4 excellents albums du groupe. So british.

3. Gelatine TurnerL’Oubli de l’Aurore (In silico records)

On n’a pas cessé de parler de Gelatine Turner cette année. L’oubli de l’aurore, leur premier album, reste le cadeau de chanson française que vous pouvez offrir à n’importe lequel de vos aînés, cousins, même les plus réactionnaires, si vous voulez leur faire découvrir la nouvelle chanson française. Un jour on se souviendra peut-être que c’est ainsi que sont nés les héritiers du courant « nouveau rock » des Dominique A et autres Miossec…. Estampillé sans aucune parole offensante et 100% poésie française. Le disque se commande sur le bandcamp du label ou directement auprès des intéressés. Derniers jours avant Noël.

4. StereolabPulse of The Early Brain (Switched On Volume 5) – Duophonic/Warp

On s’en veut encore de ne pas avoir écrit sur cette suite des rééditions des raretés du groupe de la superbe Laetitia Sadier et de son fidèle Tim Gane. Sorti en juin, le disque comprend 21 morceaux dont un live qui rappellent à quel point le groupe est doué et souvent très inspiré. Le volume 5 est peut-être un peu moins efficace que le 4 (le EP Simple Head Mind n’est pas notre préféré), mais on tient ici un des grands disques de l’année 2022, d’autant plus bluffant qu’on avait oublié la plupart des morceaux rassemblés ici. Ceux qui ont assisté au concert récent du groupe à Paris ne s’en sont pas remis non plus.

5. Can The Glam 1 & 2 (Cherry Red Records)

On avoue un petit faible pour les coffrets de chez Cherry Red Records, pas chers et chargés en découvertes. Can The Glam 2 ne sera livré qu’en février 2023 mais est déjà disponible en pré-commande accompagné du volume 1. C’est à chaque fois 4 CDs et plus de 80 morceaux des plus connus aux plus obscurs qui vous donneront envie de danser et de revenir à un état de nature situé quelque part dans un mélange d’années 70 et 80 où il pleuvrait des paillettes et des tubes à danser à chaque coin de chambre.  C’est coloré, glamour et affreusement tendance, la bande son idéale d’un réveillon réussi. En cadeau, What’s Going On des Bilbo Baggins. On vous aura prévenus.

6. In Felt We Trust d’Elsa Kuhn (Editions le Boulon)

Elsa Kuhn tricote des pochettes d’albums culte depuis quelques années. Elle le fait pour le plaisir, pour des amis ou sur commande depuis son site web. L’éditeur Le Boulon a décidé de présenter son travail dans un petit livre où se cotoient quelques dizaines de pièces de sa brodographie, accompagnées d’une quinzaine de textes/critiques/dédicaces de musiciens, critiques et autres journalistes spécialisés. On y trouve aussi bien Pavement que Jonathan Richman, Throbbing Gristle que Bowie, les Beach Boys ou Old Dirty Bastard. Le livre est vendu 28 euros depuis le site du Boulon.

7. Surrender 40 Songs, One StoryBono (Editions Fayard)

Indé, on avait dit indé. Pas une raison pour ne pas saluer l’excellent livre biographique de Bono, le chanteur de U2. On reviendra ces jours-ci sur son book tour exceptionnel qui est passé le mois dernier à Paris au Grand Rex. Le livre est là, intelligent, documenté, bien écrit et constitue une biographie en morceaux à travers l’évocation alibi d’une quarantaine de morceaux du groupe. Ce n’est pas parce que ça se vend dans les supermarchés qu’il ne faut pas se précipiter dessus.

8. L’histoire secrète de Kate BushFred Vermorel (Editions Le Gospel)

Le livre est une traduction d’un livre sorti en 1983 soit il y a une petite éternité. Il ne faut pas y chercher les éléments d’une biographie traditionnelle et encore moins des scoops sur l’intimité de la chanteuse qui a connu un regain d’intérêt cette année avec la reprise du tube Running Up That Hill dans la série Stranger Things. Ce livre parle de l’histoire de Kate Bush et de sa famille (depuis le Moyen-Age…jusqu’à nos jours), pas mal de musique et aussi de pop et des moyens dont on se l’approprie. C’est un livre passionnant et qui signe l’entrée en édition de la maison bordelaise Le Gospel d’Adrien Durand. Le livre est mince (160 pages) mais assez passionnant. Disponible sur le site de l’éditeur.

9. Vagina LipsNegative Feelings (Inner Ear Records)

Oui, l’ami Jimmy Polioudis a la fâcheuse habitude de sortir des disques merveilleux à la toute fin de l’année. Oui, ils ont tendance pour cette raison à passer un peu inaperçus et à se perdre dans le bordel commercial des cadeaux de fin d’année. Ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas commander le magnifique vinyle de Negative Feelings, l’un de nos probables disques de l’année. Ca tombe bien les délais de livraison du label Inner Ear Records se sont sacrément améliorés. Le disque est encore en course pour une livraison avant Noël. L’objet est magnifique.

10. Jailhouse Rock Film & Soundtrack DVD et Blu-Ray (1957 – réédition 2022)

Indé & tradition. Oui, le film de Richard Thorpe le plus connu d’Elvis Presley bénéficie d’une nouvelle sortie et d’une édition toute fraîche en DVD et Blu-Ray. C’est sans doute une meilleure acquisition que le film de Baz Luhrmann dont on avait parlé de la bande originale à l’époque. Pour rappel, la BO de Jailhouse Rock a été composée par le duo Mike Stoller et Jerry Leiber. Avec un Elvis au sommet  de son art et une réalisation plutôt pas dégueulasse cela reste l’une des meilleures comédies musicales qu’on peut s’offrir pendant les fêtes.

11. Prince and The Revolution Live

Juste au cas où vous l’auriez oublié, la meilleure sortie de la Prince Connection cette année, c’est ce live irréprochable auquel on a attribué la note maximale (et rarissime) de 10/10. C’est beaucoup ? Non. Et cela permet de répondre au débat que vous ne manquerez pas d’avoir si vous passez le disque entre les huîtres et la dinde. « C’est qui le plus fort entre Prince et Michael Jackson ? »

12. The Wedding PresentThe Hit Parade (30th anniversary Edition)

En 2022, on n’a pas suivi suffisamment le Wedding Present qui a donné un très bon concert à Paris et a tenté de renouveler l’expérience d’il y a trois décennies en sortant un EP chaque mois pendant toute l’année. On pourra se refaire lorsque tout sera assemblé sous un format unique (cela s’appellera 24 Songs) mais en attendant on peut ou acheter la réédition vinyle impeccable du Hit Parade, sorti il y a tout juste 30 ans, ou s’écouter le dernier morceau du cru 2022, un excellent titre de Noël baptisé The Loneliest Time of The Year.

13. Beach BoysSail On Sailor 1972 (50th anniversary Deluxe Edition)

Pour les vieux et les snobs (et aussi ceux qui n’ont pas pu se payer un billet pour aller voir le groupe en concert à Paris), voici la réédition baptisée Sail On Sailor de deux albums des années 70 des célèbres Beach Boys, Carl and The Passions et Holland. Holland est un album tout à fait honnête et très commercial auquel Brian Wilson participa assez peu. La réédition deluxe embarque cependant un EP bonus qui est en réalité un disque composé (puis abandonné) par Wilson qui devait en faire un album. C’est là que les amateurs les plus exigeants y trouveront leur compte. Carl and The Passions qui précède est plus difficile à apprécier avec sa facture blues rock un peu dégueulasse et son manque d’ambition. Mais comme souvent sur ces coffrets, c’est l’effet volume, l’objet et les superbes livrets critiques qui méritent le déplacement. A réserver aux fans donc ou aux vieux machins qui peuplent votre famille. Il faut quand même avouer que les Beatles, c’était autre chose.

14. The CureWish (30th Anniversary Edition)

Le syndicat de défense des gothiques nous en voudrait de ne pas rementionner que la version deluxe de Wish, le dernier album potable de The Cure, est sortie cette année. Ca vous évitera surtout d’essayer de le racheter l’an prochain à 90 euros l’unité. Si vous aimez The Cure, vous savez de quoi on parle. Du haut de la mer verte et profonde, des nappes de guitares vous contemplent. C’est bientôt la fin alors profitez en.  Il paraît qu’un exemplaire de cette édition de luxe contient le nouvel album de The Cure en version non mixée, Songs of The Lost World. Oh ? C’est vrai ce mensonge ?

15. Churros BatimentTendre Macaque (CD + CD Bonus Ltd Edition)

Dans la rubrique « coup de pouce, coup d’un soir », il serait temps de commander les derniers albums originaux et en édition limitée des Churros Batiment pour que David Litavicki ait un peu plus de place dans sa chambre d’ami et puisse entreposer l’an prochain des disques de Poupard et de Bleu Russe. L’édition CD comprend 5 titres bonus. Comme dirait l’autre, c’est très coco, c’est très popo, c’est très caca. Fin.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Elysian Fields prend la vague de la rentrée
Ce n’est pas parce qu’il y a eu du monde sur les...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *