The Silly Toys = Oasis – Coldplay

The Silly ToysOn n’utilise pas assez la notation mathématique en mode critique. Si on s’amusait à traduire ce nouveau morceau de The Silly Toys en équation, on arriverait peut-être à ce drôle de résultat : TL = O – C, soit Timmy’s Landing = Oasis – Coldplay, tant ce troisième titre extrait du premier album des Français dont on a déjà parlé a cette allure d’un classique britpop instantané. Le premier album du groupe, sorti en fin d’année dernière, est toujours disponible et il comprend un paquet de morceaux de cette trempe. Le clip est toujours signé par Ulysse Thevenon (avec en guest star WTF Mathieu Madénian) et Stéphane Weiss, le leader du groupe, régale au texte et à la musique.

Derrière ce groupe chevronné, on sent ici tout l’amour des musiques FM, des tubes insolents et qui vous forcent l’accès au cerveau (reptilien). Le chant à la Liam Gallagher saute aux oreilles, tandis que la guitare renvoie plus ou moins inconsciemment à des dizaines de tubes concassés, mêlés, aimés et qu’on convoque ici de manière subliminale. Entre le clip assez attendu (une fille, une voiture, des regards), le texte tout aussi peu surprenant et la façon romantique de laisser traîner les diphtongues, on s’installe confortablement dans un morceau formidable et envoûtant de familiarité. Oui, c’est très référencé. Oui, ce n’est pas révolutionnaire. Oui, il n’y a pas de progrès en pop. Mais c’est tellement bien fait qu’on peut fondre sur place, tourner le bouton de volume, fermer les yeux et y croire. On est en 1995. The Silly Toys se tirent la bourre avec Blur et font la couv du NME et des Inrocks (le mensuel) la même semaine. Qui des Français ou des Anglais vendra le plus de disques ? Coldplay fait la première partie du groupe au Parc des Princes. Des filles et des gars sortent les briquets. On écrit déjà à l’époque que le groupe fait une musique passéiste. D’aucuns répondent qu’on s’en tamponne et que l’histoire est un éternel recommencement.

La French pop est née, plus belle, plus mélodique, plus hype que le boeuf anglais ? Histoire alternative… Ce n’est pas parce que c’est impossible qu’on ne doit pas y croire. The Silly Toys n’existe pas. Nous, non plus.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *