Ici c’est Messi : la playlist qui célèbre l’arrivée du génial argentin à Paris

Lionel Messi PSGMessi à Paris, Messi par-ci, difficile d’échapper à la nouvelle phare de ce mois d’août. Comme de bien entendu et pour célébrer à notre tour l’arrivée du magicien argentin dans la capitale, on s’est mis en tête de mesurer la place du “meilleur joueur de foot de tous les temps” dans les musiques populaires. Est-ce que Messi comme Cantona en son temps ou Maradona était présent ou non dans le grand récit populaire que proposent la variété ou la chanson pop, le rap ou les musiques urbaines?  Après une recherche acharnée, la réponse est assez évidente :  le petit argentin ne déchaîne pas les passions vocales et n’a pas inspiré en tant que tel de grandes créations lyriques, ce qui ne l’empêche pas d’être cité, célébré, honoré au passage dans quelques chansons depuis Justin Bieber jusqu’à quelques raps enlevés, chansons caliente sud-américaines ou K-Pop japonaise. Messi est là discrètement pour incarner une figure de vivacité, de virtuosité et d’expertise technique. De quoi faire danser les supporters parisiens ? A vous de juger.

1. Justin Bieber feat Chance The RapperHoly

Ce sera la référence la plus prestigieuse et joliment troussée du lot. Dans une série de rimes en i, Justin Bieber et Chance The Rapper convoquent le dribbleur Argentin aux côtés de Joe Pesci pour incarner la liberté et l’audace. Ca se passe de commentaires et c’est plutôt pas mal trouvé.

The first step pleases the Father
Might be the hardest to take
But when you come out of the water
I’m a believer, my heart is fleshy
Life is short with a temper like Joe Pesci
They always come and sing your praises, your name is catchy
But they don’t see you how I see you, Parlay and Desi
Cross, Tween, Tween, Hesi’ hit the jet speed
When they get messy, go lefty, like Lionel Messi
Let’s take a trip and get the Vespas or rent a jet-ski

2. C.O.D.E / Dominos

Parfois, on n’y comprend rien, même quand une partie du morceau est en français. C’est le cas du Dominos de C.O.D.E. On a beau lire le texte dix fois, pas moyen de saisir vraiment de quoi ça cause mais il y a du Messi à toutes les sauces, alors on imagine qu’on est dans le sujet. Et puis ça sonne pas mal.

Pétasse veut sa dose
Négro voit que la vie en rose
J’roule un spliff dans le tier-quar
Afin de m’éviter une nevrose
Twenty-Twenty vision ain’t got friends just future foes
I been burning all my bridges they go down like domino

My nigga Ressvy
He been my OG
Tossin me heat like he Lionel Messi
Shit can get Messi
Shit can get Messi
Shit can get
Shit can get
Shit can get-

3. RAF CamoraNiemals

RAF Camora est l’un des rappeurs les plus connus (et doués) d’Autriche. Croyez nous sur parole. Il cartonne en Allemagne et a récolté au moins un ou deux Amadeus Awards, autant dire que c’est du sérieux quand il se pose “à la Messi” dans une chanson qui cause réussite, lose et héritage familial. A l’échelle du rap allemand, c’est un titre excellent. La production est au poil et le chant enflammé en diable. Le feat de Kontra K élève le niveau de jeu et fait de ce morceau l’un des possibles titres favoris en cas de titularisation simultanée de Messi et Draxler.

Nein, niemals, niemals
Vergeude ich, was Gott mir gab
Nein, niemals, niemals
Schon ein Minimum war für mich immer optimal
Nein, niemals, niemals
Mama gebar keinen Verlierer nein, niemals, niemals (ey, schwör’)
Schwör’ auf die heilige Maria, Mann, was zählt ist der Sieg
Bronze hat mich nie interessiert, denn was zählt, ist der Sieg
„Dabei sein ist alles“, sagt nur der, der verliert, denn was zählt, ist der Sieg
Á la Lionel Messi, Gold und Platin für die Mama
In meinen Augen spiegelt sich der Stolz meines Vaters
Und ich lasse keine Luft für die andern

4. Neo PisteaMessi

Cette fois on y est : LA grande chanson hagiographique qui encense Messi et enterre Christiano Ronaldo. Ca tombe plutôt bien, Neo Pistea est un chanteur argentin et le texte est plutôt simple à comprendre. Messi, c’est le meilleur. Yeah, yeah, yeah.

Lionel Messi, de capitán con la cinta y una Stacy
R.I.P Cristiano, el barrio sólo quiere a Messi, eh, uh (yeah, yeah, yeah, yeah)
Lionel Messi eh eh, uh, uh, Lionel Messi
Messi, Messi, Messi

Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Me-Me
Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, babe, uh
Messi, Messi, Messi, babe
Messi, Messi, Messi, buh

https://www.youtube.com/watch?v=q95uooZ4bHg5.

Lionel Messi Farewell Song

Les chansons collages sont parfois un peu foireuses. Celle-ci, montée à la va vite autour du discours (larmoyant) d’adieux du footballeur donné en conférence de presse à Barcelone, est plutôt réussie et habile. C’est intelligent, bien travaillé et presque émouvant. Il faut dire que Messi était très bon dans son rôle.

https://www.youtube.com/watch?v=f0aY2j-AWQQ

6. VekoxLambo

On touche au sublime avec le jeune chanteur Vekox qui envoie un morceau à la gloire de Lamborghini et en profite pour saisir un portrait ultra sexy d’un Messi qui est ici caractérisé par sa souplesse… et une rime riche avec Pepsi. Le seul exemple où un artiste mêle le dieu du foot et une forme de sensualité. Osé mais le pari est relevé.

Tu chica esta sexy, yo mato al presi
digan lo que digan yo estoy tomando una pepsi
a lo lionel messi me siento muy flexing me siento muy flexing

https://www.youtube.com/watch?v=Iy2YEp3sfTo

7. Allen Su – The Greatest Messi

De la chanson chinoise comme on l’aime avec un texte facile à entonner. Cadeau pour le kop. Comme on n’est pas chien, on a mis aussi le texte en version originale.

代表了Barcelona 技術和藝術
You are playing like the opera
So far you are the best in the history
Bringing the world stunning moments and mystery
Every touch of the ball 像一陣旋風
瞬間征服全城紅藍旗幟風中見證
王朝正建成 用神作鑄就虔誠
恭迎新世界足球先生

You’re the greatest of the world, of the world
You’re the greatest of the world 誰也無法代替
You’re the greatest of the world, of the world
You’re the greatest of the world
你就是不朽的傳奇 撰寫了完美的意義
紅藍在輝煌中前進 (The Greatest) Lionel Messi
你就是不朽的傳奇 撰寫了完美的意義
紅藍在輝煌中一直前進

A real champion 真正的冠軍
從綻放到巔峰跨時代行進
You are the king there’s nothing to stop you from being No.1

8. FM kid Sexy

On aurait voulu aller jusqu’à 10 morceaux mais c’était trop galère. Déjà avec ce 8ème titre de FM Kid, on a du forcer. Oui, il est bien question de Messi, mais on n’a pas vraiment compris pourquoi si ce n’est là encore parce que FM Kid avait besoin d’aller chercher une énième rime avec Pepsi. Pepsi/Messi, ok, mais il faudra nous expliquer ce que le Parisien est venu faire dans cette galère.

He sweet like Pepsi
Baby girl she knows she’s tasty
She crash up de bwoy she a deadly
She no play games she no Lionel Messi

She’s so sexy
Pretty girl
She’s so sexy
Eehh
She gat me fall inna mood
She gat me fall inna mood

Crédit photo : Wikimedia (licence Creative Commons).

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
,
Plus d'articles de Benjamin Berton
Ô Lake / Refuge
[Patchrock / Night-Night Records]
La critique musicale parle assez peu du travail et de l’acharnement qui...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *