Norin ou l’échappée technoïde d’un membre de Lust For Youth

Hannes NorrvideA peine a-t-on eu le temps de se réjouir du retour de Lust For Youth, que l’on apprend que Hannes Norrvide mène en parallèle une carrière solo. Et à ce qu’on a pu entendre, on est loin, très très loin même, du registre du trio norvégien qui réactualise la new-wave des décennies précédentes (New Order + The Cure + Depeche Mode).

Oubliez les gimmicks de guitares, les basses rondes, le chant épique et les refrains qui étreignent les cœurs des indécrottables romantiques : sous son alias Norin, le beau gosse qui aime prendre la pose du chanteur dandy verse dans l’Intelligent Dance Music. On ne sourit pas une seule seconde à l’écoute de ces compositions monolithiques, froides et souvent oppressantes qui lessivent le cerveau et coupent les jambes. Mention spéciale pour la longue montée extatique Ser Aurora Från Sofiero qu’on vous colle donc en lien streaming ci-dessus.

Dans son genre, l’album Bakom Planteringen (disponible chez Posh Isolation depuis le 26 février 2016) se révèle être un exercice de style de haut vol, à placer aux côtés des réalisations de Bola ou Arovane, et qui devra se jauger sur la longueur à l’aune du mètre-étalon Tri Repetae d’Autechre (Warp – 1995).

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Pale Honey is back !

Où il s’agit de fidélité en musique comme en amour. Tombés sous...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *