Danser avec toi : le tube qui donne Le Vertigo

Le Vertigo - Belle de NuitOn n’est pas toujours amateurs des groupes français qui font dans le registre synth pop fringant et chic, mais on fait volontiers une exception à notre (mauvais) goût pour saluer le redoutable single, Danser avec toi, des Lillois de Le Vertigo, dont le premier album, Belle de Nuit, arrive vendredi 27 mai dans les bacs (ou les machins qui en tiennent lieu). Le groupe est constitué d’un trio batterie, synthé, chant (Camille Delage, Sylvain Doudelet et Ludivine Vandenbroucke) qui a travaillé sur ce disque ces derniers mois entre Dunkerque, Lille, l’Eure et la Bretagne. Le disque comme le single, superbement servi par l’intense déambulation de la photographe amie RêveLise, est animé par le double souci de respirer au large et de profiter des charmes et tentations nocturnes.

Le titre est à la fois électronique et pop, séduisant et nimbé d’une magie bien à lui, qui nous fait partager son programme festif : garder les yeux ouverts, se mettre à l’écoute de l’autre et être attentif à tout ce qu’il y a d’humain, de chaud, de gratuit autour de nous. C’est dans cette sincérité d’intention, cette générosité d’attitude que la pop de Le Vertigo trouve son originalité et sa puissance. L’articulation entre le rêve, l’existence fantasmée (la danse, l’amour) et le quotidien est parfaitement réussie en musique et en images, donnant à l’ensemble une vraie énergie. On se laisse gagner par le rythme, la cadence et on se retrouve tout naturellement aux côtés de l’héroïne et de sa préparation savante. Au jeu des références, on pense comme souvent à Taxi Girl mais aussi à Jil Caplan, pour la sensualité, à une version plus terre à terre de Mansfield.TYA ou encore à une Yelle débarrassée de tout ce qu’elle a d’agaçant. Comme le reste de l’album (9 titres) est presque aussi sympa, il est possible qu’on en recause plus longuement et très bientôt.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
More Than Ever de FEWS : morceau du mois ?
En attendant leur nouvel album, Into Red, qui sort le 1er mars...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *