Froid devant ! : 15 chansons pour faire tomber la température

Froid devant ! : 15 chansons pour faire tomber la températureIl fallait s’y attendre : la photo de la fille en bikini qui lèche un cornet à pleine langue pour illustrer une sélection de chansons opportunistes parlant de grand froid par temps de canicule. Lorsque la vie de chacun est en danger, on s’assied parfois sur la subtilité pour revenir aux fondamentaux. La musique que l’on utilise le plus souvent, en soirée, en fiesta ou dans l’intimité d’un chez soi émoustillé, pour faire monter la température et appeler à l’émission de chaleur humaine, est aussi un truc qui peut, diffusée au casque et aux heures de pointe, abaisser la température du corps (et de l’esprit) de quelques degrés. Nul besoin pour ça d’écouter de la cold wave : les 1001 moyens musicaux de faire passer un vent frais sur votre épiderme ne sont même pas des chansons dépressives ou plombantes. La sélection qu’on a concoctée évite (mais pas totalement) les mastodontes et figures attendues du genre pour se consacrer à quelques outsiders du rafraîchissement, chill out ou trip-hopés, pop ou carrément punk, mais aussi folk et blues. On peut prendre le frais partout, avec ou sans érotisme, tendrement ou avec énergie.

1. Prefab Sprout – The Ice Maiden

Paddy Mc Aloon n’y voit pouic désormais mais the Ice Maiden, tirée du splendide Jordan : The Comeback (1990), fait frisonner de désir et de frousse. Est-ce une femme ? La mort ? L’oubli ? Une promesse de paradis ?

Arctic winds blow and still you believe
Loves makes you one of the chosen
Die in the snow – I’ll never grieve
So what if tomorrow you’re frozen
Death is a small price for heaven

Jordan est un concept album étrange où l’on parle d’amour, de mort et aussi pas mal d’Elvis. Une vraie curiosité glaçante et en même temps incandescente à redécouvrir pour se calmer les nerfs.

2. Bill Morrissey – Ice Fishing

Dans la famille Morrissey, il y a le génie atrabilaire et le bluesman rigolo. Bill Morrissey n’a aucun lien de parenté avec Morrissey l’autre. Il est Américain, est né dans le Connecticut en 1951 et signe depuis le milieu des années 80 des albums traditionnels très réussis, à l’image de cette splendide partie d’Ice Fishing, rafraîchissant et qui nous donne envie de taquiner la gaule avec des glaçons pour l’apéritif. Le morceau date du début des années 2000 et fait partie des classiques du bonhomme dont on recommande chaudement la fréquentation.

3. Aim – The Girl who fell through the ice feat. Kate Rogers

C’est de toute façon l’album le plus adapté aux grosses chaleurs de tous les temps. Cold water Music est un chef d’oeuvre, le chef d’oeuvre de Andy Turner aka Aim, dont ce The Girl Who Fell Through the ice se passe de commentaires. De toute façon, on a déjà tout dit ici et ici. Alors, on se contente de laisser le souffle frais nous caresser la peau. Avec Aim, le thermomètre peut passer les 40 ° sans qu’on tremble.

Its dark in the afternoon
Lights on in every room
Winter came round so soon

And over night,
The lake turns to ice,
And your left behind
I solemnly made you mine
I’m sorry I made you mine

4. Bjork – Ice

Björk = Islande = froid= glace. Ouais on s’est pas cassé sur celui-là.

5. Echo & The Bunnymen Siberia

Ian Mc Culloch a des lèvres en sucre et il aime la pluie océanique. Siberia n’est pas l’album tardif des Echo & The Bunnymen le plus dégueulasse. La preuve avec ce Siberia qui refroidit avec sa recette à l’ancienne de pop et de rock qui se prend au sérieux.

Born to be
Made of lights
On my knees
Everynight
Snow bright
Yeah that’s me
Cold as ice
On my knees
Every night
Snow white

Mc Culloch est glaçant à lui tout seul. Il ne sera jamais votre ami.

6. The Time – Ice Cream Castles

Morris Day était alors le meilleur pote de Prince qui produit et co-compose ce hit pour ses amis de The Time, en plus de jouer d’à peu près tous les instruments. On est en 1984 et la vague Purple Rain déferle sur le monde. Alors prendre une glace avec Prince et ses amis en attendant de rendre compte de son album de zombie, Originals, est un privilège.

7. Hector Zazou & Katie Jane Garside – Ice Flower

On a hésité à sortir une énième fois un extrait de Chansons des mers froides. Du coup pour changer on a retenu une collaboration plus tardive avec Katie Jane Garside, moins exotique et world mais qui fait le même effet. On cueille cette Ice Flower avec respect et nostalgie. On a plus écouté de world music depuis la mort d’Hector Zazou. Ses corps électriques datent de 2008. L’année de son décès à 61 ans.

8. The Kinks – Sunny Afternoon

Ils l’ont écrit aussi mais Sunny Afternoon est le Shangri-La des après-midi baignés de soleil, sommet de décontraction classique, sans égal. Comment être classe en étant classe ? Comment porter la veste de chasse avec panache, élégance et sans une goutte de sueur. Ray Davies a les secrets de la Cool Attitude.

9. Battles – Ice Cream

Plus grand monde ne les défend mais les Battles ont écrit de bons morceaux et tourné… de jolis clips. C’est jeune, c’est sexy et FRESH comme une glace mangée dans une baignoire nue.

10. Vanilla Ice – Ice Ice Baby

On avait dit pas trop de mastodontes mais tant qu’à sucer des esquimaux, autant ne pas se priver du Mister Freeze américain majeur : Robert Van Winkle aka Vanilla Ice. De toute façon, on a tout dit dans notre chanson culte. Prendre le frais, c’est aussi recycler.

If there was a problem, i’ll solve it ! Yo ma ; Let’s get out of there ! Word to your mother ! Ice Ice Baby Too Cold. Too Cold.

Quel problème ?

11. Raekwon – Ice Cream

On se plaint de la canicule mais New York a connu dans les années 85-90 une série d’été bouillants qui ont inspiré pas mal le Wu Tan Clan. Il y a plein de titres du groupe qui font référence à cette période particulière de notre ère de déréglement mais on a retenu ce morceau solo de Raekwon sorti en 1995 parce qu’il déchire sa race de raciste tout simplement et puis aussi parce qu’il y a de jolis mots français dedans. Wu rules par tous les temps et toutes les latitudes. Une glace à la vanille et une glace au chocolat se rencontrent. Qu’est-ce qu’ils font ? Ils se recouvrent de caramel et font crac-crac dans le camion du glacier. Zou. Il fut un temps où la France était synonyme de sensualité et d’amour.

Watch these rap niggas get all up in your guts
French-vanilla, butter-pecan, chocolate-deluxe
Even caramel sundaes is gettin’ touched
And scooped in my ice cream truck, Wu tears it up 

12. Madonna – Frozen

Mastodonte 2. Il fut un temps où Madonna faisait des trucs assez cool qui ressemblaient un peu à du Mylene Farmer mais qui étaient suffisamment sophistiqués pour impressionner. Ray of Light est son album le plus solaire, un truc impeccable pour faire l’amour en bord de mer tout en évitant les coups de soleil. Frozen est un must de la musique à haute température.

If I could melt your heart
Mm, hmm
We’d never be apart
Mm, hmm
Give yourself to me
Mm, hmm
You hold
The key
If I could melt your heart

Le froid brûle et la chaleur fait fondre le coeur. Faut pas passer le bac pour savoir ça.

13.  Everly Brothers – June is As Cold As December

ok ça parle d’une rupture au mois…. de juin. Tiens, tiens, ça le fait tout de même un peu. Mais on voit bien que vous n’avez pas été quitté depuis longtemps. Par temps de canicule, une déprime vous évitera d’avoir trop chaud. L’effet est immédiat : larmes, baisse de la température du coeur, paralysie partielle : c’est ce que disent nos amis les Everly Brothers en 1966. C’était hier et il fait toujours aussi froid quand on est seul et abandonné. Don et Phil Everly gagnent à être fréquentés. Ils ont été tués par la déferlante de groupes anglais dans les années 70 alors qu’ils auraient mérité de rester les petits princes de l’Amérique. Dans notre glacière nostalgique, ils forment un dessert de choix.

14. The Stooges – Real Cool Time

Quel rapport avec le froid ? Rien. L’héro peut-être ? Même pas, Iggy Pop est juste cool parce qu’à poil avec la bite à l’air, on se fout bien qu’il fasse chaud ou froid dehors. Real Cool Time parle moins de la température que de la fiesta qu’on pourrait faire entre gens de bonne compagnie. Le punk est un lointain ancêtre de la climatisation, moins cher, plus écolo, durable (enfin deux ou trois ans), le punk vous aide à libérer le trop plein de tensions qui fait monter la température du corps.

Can I come over tonight?
I say we will have a real cool time tonight
I say we will have a real cool time tonight
I say we will have a real cool time
I say we will have a real cool time tonight

Tu peux évidemment venir ce soir. Nous sommes en 1969. Il y a 50 ans tout juste et c’était déjà la canicule, pas vrai ?

15. Prince Paul – Mood for Love

On parlait des étés new-yorkais. Vous avez vu Jungle Fever de Spike Lee, le meilleur film du genre. La meilleure bande-son est composée par Prince Paul dans un album rap opératique intitulé Prince Among Thieves et c’est un album génial qui se passe durant quelques jours de canicule justement. Un jeune rappeur doit remettre un cassette à un ponte du milieu et trouver de quoi financer son enregistrement. Il verse un temps du côté obscur et se réfugie chez sa nana pour prendre du bon temps. Mood for Love est une pause sensuelle sublime dans cette équipée sauvage, drôle et fantastique. Le titre le plus cool que vous écouterez jamais pour faire l’amour dans l’après-midi.  Poisseux, black et tellement sexy.

photo d’illustration : freepik

Ecrits aussi par Benjamin Berton

La musique de Babybird accélère la Photosynthèse

La publicité affirme qu’il s’agit de sa première livraison en vinyle depuis…....
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *