Le nouveau départ de Quinquis

Quinquis - AdkrogDéjà auteure sous le nom de Tiny Feet de deux albums plutôt confidentiels, le premier auto-produit et le second sur la maison rennaise Les Disques Normal, un peu inégaux mais non dénués de charme comme ce Mogerioù Mor de toute beauté, Emilie Quinquis franchit d’un pas de géant la Manche pour signer sur le mythique label Mute pour un projet qui porte à présent son propre nom, Quinquis. Celle qui ne fait pas mystère de son état civil, Emilie Tiersen, femme de, est avec son mari à l’origine du projet de L’Eskal, cette ancienne boite de nuit que le couple a racheté sur l’île d’Ouessant où il est installé depuis des années. Entre des cours de breton qu’elle donne, des balades à vélo dont ils sont passionnés et ses participations aux enregistrements des albums de Yann Tiersen depuis l’excellent ∞ en 2014, elle trouve le temps de développer son propre univers artistique autour de l’électronique et de la langue bretonne.

Pour ce nouveau projet, elle s’est ni plus ni moins entourée de l’un des producteurs les plus renommés de la scène électronique, responsable du son des monuments Some Great Rewards, Black Celebration ou Exiter de Depeche Mode, sur Mute évidemment, mais aussi du plus récent Kerber, histoire de rester en famille ; un Gareth Jones, visiblement lui aussi tombé en pâmoison devant la beauté insulaire d’Ouessant.

Mise en image par Murat Gökmen, également responsable du magnifique film accompagnant le morceau Ker Yegu sur le dernier album du brestois, la vidéo est une étonnante virée écarlate au fin fond d’un grenier où, seule face à ses machines et son reflet, Quinquis délivre un premier morceau prometteur. Adkrog (que l’on pourrait traduire par Nouveau Départ), le premier extrait d’un album à sortir l’an prochain, est une évocation sombre et inquiétante des interrogations existentielles face au soi-disant nouveau monde qui nous attend, mais qu’il appartient à chacun de construire.

Une large tournée européenne faisant une part belle aux salles françaises sera l’occasion de découvrir au premier semestre 2022 l’univers singulier de Quinquis qui ne devrait avoir aucun mal à se faire un nom… de jeune fille.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrit par
Plus d'articles de Olivier
Rolling Blackouts Coastal Fever / Sideways To New Italy
[Sub Pop]
La pop australienne a toujours eu un truc à part qui, sans...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *