The One To Lose, premier single de Saigon Would Be Seoul

Saigon Would Be Seoul - Everywhere Else Left BehindLe 29 mars dernier naissait {int}erpret null, label dédié aux musiques post-classiques et expérimentales.

Sa première véritable sortie est connue. Il s’agit de l’album Everywhere Else Left Behind de Saigon Would Be Seoul, projet de Mirza Ramic, co-fondateur de la structure et membre d’Arms & Sleepers.

Le premier extrait, The One To Lose, a été composé en République tchèque, alors que Mirza pensait à son père disparu en 1993 lors de la guerre en Bosnie.

Everywhere Else Left Behind sortira le 21 juin. Pré-commandes tous formats (K7, CD, vinyles numérotés et assemblés à la main) ouvertes sur Bandcamp.

Le nom de Saigon Would Be Seoul vient d’un recueil de nouvelles de Viet Thanh Nguyen intitulé Les réfugiés, dans lequel un personnage dit que Saïgon serait devenue aussi moderne, progressiste et prospère que Séoul, si la guerre du Vietnam n’avait jamais eu lieu.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
Ecrits aussi par David B

Après le déluge : Cyril Mokaiesh en duo avec Alma Forrer

Ça faisait un bail que l’on pas prêté attention à la respiration...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *