Happyness : la coolitude incarnée

HappynessOn avait déjà dressé l’oreille vers Happyness avec la chanson Tunnel Visions On Your Part (au générique de notre playlist du mois d’octobre) parce qu’on aime les mignardises pop fourrées de jolies guitares jangly et les mélodies marshmallow. Pour qui considère qu’il n’y rien de plus cool que de gentils popeux-slackers jouant de la musique entre copains pour imiter pour Big Star et les Feelies, alors on peut vous assurer que Falling Down va vous tenir une bonne semaine.

Certes, Happyness n’est qu’un énième groupe de college radios et on ne cherchera même pas à détecter là dedans la moindre once de génie.

Mais cela ne nous a jamais empêché de nous délecter de Teenage FanClub et The Posies : il y a chez eux un petit supplément d’âme qui fait toute la différence. Le gimmick-qui-vrille-le-cerveau-pendant-des-jours-et-des-jours (ici, d’entrée de jeu), le break-le-plus-cool-du-monde (ici placé tout juste avant la deuxième minute) et le glissement rythmique qui arrache à l’apesanteur qui permettent à des mecs qui devraient être voués à rester des seconds couteaux d’atteindre le nirvana, de toucher les étoiles. On a immédiatement envie d’être pote avec le chanteur-guitariste Jon EE Allan (la voix parfaite pour ce genre de pop-song) et de discuter avec le groupe autour d’une pinte pour savoir s’ils sont plus fans de Pavement que de Sebadoh.

Le trio sortira un nouvel album au printemps 2017 sur Moshi Moshi Recordings. Il est déjà noté en gras dans notre liste des disques à ne pas rater.

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Oso Oso : à l’Ouest rien de nouveau

Si tant est qu’on apprécie la pop américaine à guitares, élastique et...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *