Drôle d’époque : Robert Smith embauché comme Gorille chez Damon Albarn (et pendant ce temps Simon Gallup….)

Gorillaz - Strange Timez ft. Robert Smith (capture d'écran))On a longtemps hésité avant d’en faire une news mais on n’a pas pu s’empêcher de gâcher la journée de ceux qui gardaient en tête le souvenir d’un Robert Smith divinement beau et incapable de se tromper ou fantasmaient sur un nouvel album glorieux des auteurs de Wish et Seventeen Seconds. Le 11 août, sur la scène de la O2 Arena, le chanteur et leader de The Cure, dont on évoquait il y a peu l’album solo et la motivation à rechercher des collaborations “pour prendre l’air”, a partagé la scène avec Damon Albarn et ses Gorillaz autour d’une interprétation de leur piètre single, Strange Timez.

Sans surprise, et de manière encore plus catastrophique qu’en studio (la dynamique de la chanson étant complètement éteinte par les séquences rappées/chantées d’un Albarn en roue libre), la prestation compte sans conteste parmi les plus piteuses de notre corbeau favori. En bonne forme vocale, Robert Smith tente de sauver les meubles en apparaissant dans son traditionnel accoutrement noir mais ressemble de plus en plus à une version non apprêtée de Genesis P-Orridge. Albarn sautille autour et intervient hors de propos, pour un ensemble aussi brouillon que raté. Le public semble néanmoins conquis. Pour cette série de deux dates, donnée au profit des personnels du NHS (invités gratuitement), les Gorillaz ont réuni en plus de Robert Smith un casting royal avec, entre autres, Peter Hook, Shaun Ryder, Pos de De la soul. Piètre consolation pour les fans de The Cure, la prestation de l’ancien Happy Mondays est au moins aussi atroce.A ce train là, mieux vaut se fader un concert des Enfoirés.

Est-ce d’avoir vu la prestation de son leader ou tout simplement par fatigue et désir de prendre sa retraite, que le bassiste Simon Gallup en a profité pour annoncer sur twitter (information confirmée par son collègue Roger O’Donnell) qu’il quittait Cure après plus de trente ans de service. Entré dans le line-up en 1979, après l’éviction de Michael Dempsey, Gallup aura servi Smith et les Cure en deux mandats, un premier passage de 3 ou 4 ans jusqu’en 1982, puis à compter de 1984, jusqu’à 2021 donc. Âgé de 61 ans, Gallup était évidemment le plus ancien membre de The Cure après Smith. On ne résiste pas à promouvoir ci-dessous sa seule expérience de chanteur : c’était pour le groupe Fools Dance qu’il monta durant son premier split avec Robert Smith.

On espère qu’il ne remettra pas ça.

Crédit photo : capture d’écran du clip Strange Timez de Gorillaz.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Plus d'articles de Benjamin Berton
[Concours] – Surfe ta place avec Lee-Ann Curren au PopUP! le 18 mars
La magnifique Lee-Ann Curren aura sûrement à subir, pendant toute sa carrière...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *