La sublime vie aquatique de Claire Parsons fait des bulles

The Aquatic MuseumOn ne se lasse pas de plonger un à un dans les titres servis par la musicienne Claire Parsons autour de son projet The Aquatic Museum dont on a déjà parlé il y a quelques semaines. Cette fois, l’immersion est encore plus puissante et profonde : à la fois parce que le disque, complet, est sorti le 25 mai donc disponible à l’écoute et à l’achat dans son entièreté, mais aussi parce que le nouvel extrait nous précipite dans une féérie en eaux profondes à laquelle il est impossible de résister.

Porté par les paroles coécrites avec le musicien et la basse de Laurent Peckels, Trapped Air Bubbles navigue toujours dans les mêmes eaux, entre chanson exotique, ambient marine à la Hector Zazou et variété mainstream. Si l’ombre de Titanic plane ici comme désormais dans toute immersion océanique, il ne faut pas très longtemps pour s’apercevoir qu’on fait face à une sophistication toute autre et à des arrangements qui renvoient plus au minimalisme et au jazz dentellier qu’à de simples effets de manche pour blockbuster. Ce disque a un potentiel immersif immense et pourrait défier, dans la mémoire aquatique des hommes, le plus facilement accessible score d’Eric Serra pour le légendaire Grand Bleu de Luc Besson. L’occasion peut-être d’aller rechercher aussi une sororité de raffinement et d’amour de la liberté entre le travail de la luxembourgeoise et le remix électronique proposé il y a quelques temps maintenant par Maud Geffray.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Alain Bashung / En Amont
[Barclay]
Onze titres, c’est d’après son épouse, tout ce que nous découvrirons jamais...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *