Android Child : Al’Tarba raconte Pinocchio à sa façon

Al'Tarba - Android ChildAl’Tarba avait promis quelques surprises à venir pour la rentrée, dans le prolongement de son excellent La Fin des Contes, paru en mai, et en attendant de nouvelles aventures sur lesquelles on reviendra.

Et ça commence par la sortie de quelques titres bonus qu’on imagine laissés de côté plus ou moins volontairement de l’opus principal. Le beat maker et rappeur a ainsi lâché un premier morceau bonus, Android Child, qui réinvente, à la manière de Blade Runner, le dialogue entre le pantin du conte de Collodi et Gepetto. Pinocchio est-il mort ou vivant ? C’est toute la question qui hante le Toulousain, autour d’une relecture magnifiquement organisée et arrangée. En mode abstract, le pantin qui voulait devenir un enfant nous apparaît tantôt cadavre, mioche, zombie puis créature robotique, avec une facilité suggérée par le crépitement (magique) des machines. Avec la capacité immersive habituelle, Al’Tarba travaille moins dans l’esprit des Contes que dans celui du Cabinet des Curiosités, son oeuvre collaborative. Peu importe à vrai dire, Al’Tarba est toujours aussi habile pour passer du loup à l’âne/éléphant.

Un second titre bonus, Dead Fairies, a été livré le 30 septembre.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.